Travail

Connaître ses conditions de travail optimales

Dans ma quête d’augmenter mon niveau de bonheur au travail, j’ai constaté qu’un élément important pour m’améliorer dans mon travail dépend de mes conditions de travail. Le meilleur moyen pour moi d’avoir un certain contrôle et une influence sur ces conditions est de développer des compétences pour communiquer efficacement ma valeur et mes besoins à mon employeur.

Tel que je l’ai mentionné par le passé, les recherches de Cal Newport, l’auteur du livre So Good They Can’t Ignore You, démontrent que les gens réussissent à tirer plus de plaisir et être heureux dans leur travail lorsqu’ils deviennent bons à faire quelque chose puisque cela leur permet d’acquérir de l’autonomie, des compétences puis ensuite de se sentir connecté et valorisé par les gens autour d’eux. Être en mesure d’accomplir votre travail dans des circonstances qui vous permettent de tirer le meilleur de vous-même est donc bénéfique tant pour votre employeur que pour vous-même.

Afin de façonner vos conditions de travail, vous devez d’abord bien comprendre la valeur que vous apportez à votre employeur et être en mesure de déterminer quelles circonstances vous permettent d’accomplir votre travail au meilleur de vos capacités.  Avant de prendre des mesures pour communiquer vos besoins à votre employeur, il est important d’établir si vous avez des possibilités pour modifier vos conditions de travail ou si vous faites face à un problème qui est totalement hors de votre contrôle. 

augmentez votre bonheur au travail en identifiant vos conditions de travail optimales

Connaître sa valeur

Une bonne compréhension de la valeur que vous apportez à votre employeur, c’est-à-dire ce qui vous distingue comme employé idéal pour effectuer votre travail, est essentielle avant de pouvoir identifier et communiquer les conditions de travail qui font resplendir cette valeur. 

Un exercice utile pour me rappeler pourquoi je pensais que je devrais être embauchée pour effectuer ce travail, est celui de réviser le processus de mise en candidature pour mon poste actuel

Bien que je ne cherche pas présentement de nouvel emploi, je mets régulièrement à jour mon CV avec les compétences que j’ai acquises dans le cadre de mon travail. Cela m’aide à prendre compte la nouvelle valeur que je bâtis et reconnaître les expériences dans lesquelles j’ai acquises des compétences et capacités prisées sur le marché du travail.  

Je porte également plus d’attention à ce qui m’est communiqué lors des revues de performance. Au fur et à mesure que je suis devenue plus intéressée à augmenter mon autonomie au travail, je me suis mise à écouter de plus près lorsque ma gestionnaire identifie les aspects dans lesquelles ma performance est bonne puis ceux où je peux faire mieux. 

Ce n’est pas toujours le cas, mes deux derniers responsables ont toujours pris cet exercice bien au sérieux et ont ainsi toujours fourni des commentaires utiles. Si vous recevez des commentaires utiles lors de vos évaluations de rendement, prenez des notes puis essayer de vous établir des actions concrètes à mettre en oeuvre. 

Avoir une bonne compréhension de la valeur que vous apportez à votre employeur sera utile pour identifier les conditions de travail idéales pour vous. Cela vous permettra également de gagner la confiance nécessaire pour vous affirmer et communiquer cette valeur et vos besoins à votre employeur.  

Connaître ses conditions de travail optimales

Selon l’office québécois de la langue française, le terme conditions de travail peut englober beaucoup de facteurs: “ il peut recouvrir les salaires, les avantages sociaux, les congés, l’organisation du travail, l’aménagement des locaux ou l’environnement des postes de travail.” 

Ainsi, lorsque je mentionne conditions de travail, je pense à un contenu très large tel que: vos heures de travail, votre espace physique de travail, vos interactions avec vos collègues, vos moyens de communiquer, les attentes auxquelles vous faites face au travail et etc.

Ça semble possiblement vaste comme idée, toutefois il est encourageant de penser qu’il existe autant de leviers sur lesquels on peut tirer afin d’améliorer son bien-être et sa performance au travail.

Faites le suivi de votre performance

Il m’a été très avantageux d’utiliser des moyens concrets pour faire le suivi de ma performance au travail et d’ainsi mettre en évidence les conditions de travail qui me permettent d’être plus productive et conséquemment d’augmenter mon niveau de bonheur au travail.   

Chaque jour, je prends quelques minutes pour planifier ce que je voudrais accomplir au cours de la journée. Je décris ensuite rapidement à quoi je consacrerai chaque heure dans ma journée puis je prends note d’une mesure concrète d’où j’en suis dans mon travail, tel que le nombre de cas qui me sont présentement assignés.  Au fur et à mesure que la journée avance, j’essaie de noter le progrès réalisé sur cette même feuille et je prends 5 minutes à la fin de la journée pour faire le bilan et préparer ma planification pour le lendemain.  

Après avoir effectué ce suivi pendant quelques mois, il en est ressorti que des interruptions de la part de collègues ou que des conversations bruyantes à proximité de mon bureau avaient pour effet d’accroître considérablement le temps nécessaire pour me concentrer et accomplir mon travail. Au fil du temps, j’ai constaté que j’accomplissais davantage et fermais plus de cas lorsque je travaillais à partir de la maison. J’ai donc travaillé avec ma responsable d’augmenter mon temps de travail à partir de la maison.

Vous devez évidemment trouver les critères et les mesures qui peuvent fonctionner dans votre propre travail pour mieux refléter votre performance et votre progrès. 

Faites le suivi de votre niveau d’engagement et d’énergie au travail

Une chose sur laquelle je travaille dernièrement est de faire le suivi des moments où j’atteins des niveaux d’engagement de flow ou des bas lorsque je travaille. Dans le livre Designing your Life, (version traduite en français: Design de vie) , l’un des exercices constituant le pilier de la plupart des activités contenues dans ce livre consiste à suivre vos niveaux d’engagement et d’énergie au cours de vos activités quotidiennes.  

Vous notez également lorsque vous atteignez un état de flow qui est décrit comme: “cet état particulier dans lequel le temps s’arrête, où on est totalement investi dans une activité, et où les difficultés qu’elle soulève correspondent à notre savoir-faire – on évite ainsi l’ennui de ce qui est trop facile et l’angoisse de ce qui est trop difficile.” 

En poursuivant sur cette lancée, j’ai eu l’inspiration de mettre en évidence les moments qui m’ont apporté peu d’énergie et un faible niveau d’engagement dans mon travail. L’exercice du livre nous amène ensuite à formuler des observations à l’aide de la méthode AEIOU, qui fournit des questions que vous pouvez utiliser pour réfléchir à ce dont vous avez noté dans votre carnet d’activités. 

Voici les questions tirées du livre Design de vie:

  • Activités. Qu’étiez-vous en train de faire? S’agissait-il d’une activité structurée ou déstructurée? Aviez-vous un rôle précis (leader) ou étiez-vous simple participant (à la réunion)? 
  • Environnements. Notre environnement a une influence profonde sur notre affectif. Dans un stade de football, on n’éprouve pas la même émotion que dans une cathédrale. Notez où vous étiez lorsque vous avez participé à cette activité. Quel genre d’endroit c’était, comment vous y sentiez-vous?
  • Interactions. Avec quoi étiez-vous en interaction —des gens ou des machines? Cette interaction était-elle inédite ou familière? S’agissait-il d’un cadre formel ou informel? 
  • Objets. Étiez-vous en interaction avec des appareils ou des objets—iPads ou smartphones, bâton de hockey ou bateau à voile? Quels objets ont créé ou renforcé votre sentiment d’engagement? 
  • Utilisateurs. Qui d’autre était présent, quel a été son/leur rôle dans le caractère positif ou négatif de cette expérience?

Ce suivi m’a été grandement utile afin de me permettre de réfléchir à des moyens d’améliorer ma façon de travailler. Par exemple, j’ai constaté que je me trouvais dans le stade de flow quand j’ai mis du temps à organiser les ressources de manière à faciliter la recherche de celles-ci et leur utilisation lors de l’exécution de mon travail. 

Cela vous donne essentiellement un outil pour déterminer les conditions de travail qui vous permettent d’accomplir vos tâches au meilleur de vos capacités.

Peut-être que vous performeé mieux lorsque vous ne vous sentez pas pressé de rentrer à une heure précise, compte tenu du chaos que représente la préparation de vos jeunes enfants pour l’école. Dans ce cas, un horaire de travail flexible peut être à considérer. 

Possiblement que votre idéal pour entamer un nouveau projet est d’avoir d’abord une séance de brainstorming avec votre gestionnaire afin de mieux comprendre ses attentes et d’avoir une idée initiale de la direction à prendre avant d’entrer dans le rôle de leader. 

Votre carnet d’activités et vos réflexions représentent également une série d’exemples concrets que vous pouvez utiliser pour communiquer avec votre employeur et démontrer les avantages de modifier vos conditions de travail pour vous permettre de performer au meilleur de vos capacités. Cependant, avant de passer à cette étape, il est important de déterminer si voua avez la possibilité de modifier vos conditions de travail.

Est-ce que vos circonstances sont un problème gravitaire?

Le livre Designing your Life (version traduite en français: Design de vie) , souligne que certains problèmes ne peuvent pas être résolus. Pour ce faire, le livre présente l’analogie d’une cycliste bouleversée par la gravité qui rend l’ascension d’une côte difficile.

Ceci est défini comme un problème gravitaire,  puisque peu importe l’effort que la cycliste mettra à faire disparaître la gravité, elle ne peut rien y changer. Fondamentalement, l’idée est de travailler de manière intelligente pour changer les choses qui peuvent réellement être modifiées. 

“Quand on a l’esprit assez ouvert pour accepter la réalité, on est libre d’opérer un recadrage pour trouver un problème qu’on peut résoudre et de fonder sa participation au monde sur des choses qui comptent et qui pourraient même marcher.” Livre Design de vie

Une fois que vous acceptez un problème gravitaire, vous pouvez ensuite examiner le problème d’une façon à pouvoir prendre action pour le résoudre. Par exemple, la cycliste peut entraîner ses jambes plus souvent pour développer plus de forces dans ses muscles et ainsi se propulser plus rapidement lors de parcours avec des côtes.

Lorsque vous examinez vos conditions de travail et celles qui vous permettent de mieux performer au travail, il est important de vous demander si ce que vous souhaitez peut réellement être modifié.

Même s’il n’est pas possible de complètement modifier les conditions de travail, il est parfois possible de recadrer le problème et de trouver un moyen de réorganiser l’accomplissement de votre travail de manière à le rendre un plus tolérable et même possiblement agréable

Lorsqu’il est temps de chercher d’autres options

Enfin, je dois avouer que je ne crois pas qu’il soit toujours possible de modifier les conditions de travail de son employeur. Auparavant, j’ai travaillé dans des circonstances où le travail était lent et changeant puisqu’il s’agissait d’un tout nouveau département. Malgré les meilleures intentions de mon gestionnaire, je pouvais travailler pendant des mois sur un projet qui serait soudainement retiré de la table et remplacé par un nouveau processus

Étant une personne très motivée par l’impact de mon travail, cela a été très néfaste pour mon épanouissement au travail. En regardant en arrière, je ne pense pas que j’eusse pu faire grand chose dans ces circonstances pour changer mes conditions de travail et j’ai eu beaucoup de chance qu’une autre option se présente.  

Dans de telles situations, je vous suggère de continuer à faire du bon travail, au meilleur de vos capacités, mais d’allouer une partie de votre énergie à la recherche d’opportunités ailleurs.

Ce faisant, faites vos recherches par rapport à toutes les options qui s’ouvrent à vous et conservez à l’esprit vos conditions de travail optimales pour essayer de trouver un emploi qui vous convient mieux. Jessica du blogue The Fioneers a un excellent article sur la façon d’interviewer son prochain employeur (how to interview your next employer) pour en trouver un qui vous convient. 

 Si votre situation d’emploi semble avoir un des effets négatifs sur votre santé, veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé et/ou toute assistance aux employés à laquelle vous pouvez avoir accès. 

Il est toujours inspirant d’en apprendre sur vos propres expériences! Q’est-ce qui a fonctionné pour vous pour ce qui est d’augmenter votre niveau de bonheur au travail et est-ce que vous avez eu un impact sur l’amélioration de vos conditions de travail? 

Laisser un commentaire