Objectifs

Prendre une année sabbatique afin de tester Coast FI

J’ai une grande nouvelle. Comme ceux d’entre vous qui êtes abonnés à mon infolettre  l’ont appris la semaine dernière,  je prendrai une année sabbatique pour tester l’idée d’un parcours “Coast FI”. 

Coast FI consiste à couvrir seulement ses dépenses annuelles tout en laissant ses investissements croître grâce à la magie de l’intérêt composé. Puisque les gens sur la trajectoire de l’indépendance financière épargnent souvent une grande partie de leur salaire, passer vers un cheminement Coast FI se traduit normalement à réduire significativement ses heures de travail.

Suite à un mois de septembre difficile à jongler mon emploi, l’incertitude avec l’école de notre aîné avec la pandémie, une grève pour l’éducatrice de la garderie de notre plus jeune et divers autres facteurs qui ont contribué à augmenter notre niveau de stress, j’en suis venue à un moment décisif. Ouf, je me sens essoufflée après avoir listé tout cela, pas étonnant que je me sente épuisée!

Alors, comme la route vers mon indépendance financière, selon notre plan initial, est devenue moins agréable, j’ai décidé de réfléchir à des changements possibles pour trouver un meilleur équilibre dans notre vie. J’ai ensuite fait des projections pour visualiser l’impact potentiel sur notre plan vers l’indépendance financière. 

L’une de mes idées a donc été d’explorer si l’option Coast FI me convient. C’est-à-dire, dans mon cas, l’option de couvrir ma part de nos dépenses annuelles en opérant mon entreprise à temps partiel tout en laissant mes investissements croître vers mon objectif FI. 

Cette réflexion m’a amené à la décision de prendre une année sabbatique afin de tester Coast FI à partir de la fin janvier 2021. 

La base

Bien que j’aie entamé ma carrière une décennie passée avec beaucoup d’ambition pour rembourser rapidement mes dettes et pour commencer à économiser, c’est véritablement les 6 dernières années que nous avons délibérément consacrées à la poursuite de notre objectif d’indépendance financière. Notre intention derrière cet objectif est d’avoir plus de flexibilité dans notre vie de tous les jours pour pouvoir dédier plus de notre temps aux valeurs importantes pour nous. 

Cela nous a permis d’augmenter la valeur totale de nos investissements en % de notre montant désiré pour nous considérer indépendant financièrement de 21% à près de 80%. En cours de route, je me suis aussi familiarisée avec les différents cheminements de personnes qui optent pour une approche plus Slow-FI,  soit qui se servent graduellement de la liberté financière qu’ils gagnent progressivement en cours de route. À notre manière, nous avons aussi mis en oeuvre notre propre approche Slow-FI, par exemple lorsque j’ai négocié une entente pour faire du télétravail, ou encore lorsque nous avons pris un mois de congé pour voyager au Mexique. Nous avions également prévu de prendre des congés sans soldes pour passer les étés avec nos enfants.  

Alors, comme la route vers notre indépendance financière, selon notre plan initial, est devenue moins agréable, je me suis rappelée des valeurs importantes auxquelles nous désirons dédier plus de notre temps lorsque nous aurons atteint FI. Celles-ci entourent passer plus de temps de qualité avec la famille et les amis, poursuivre nos passions et apprendre, puis trouver des moyens d’incorporer le sens de l’aventure dans notre vie. 

Un autre aspect important pour moi a toujours été d’éviter de négliger ces valeurs lors de mon cheminement vers l’indépendance financière en les intégrant dans mon présent. Cela étant dit, le stress et l’anxiété des derniers mois a véritablement rendu plus difficile la mise en pratique de ceci.  

Vaut-il la peine de maintenir mon rythme actuel pour accumuler les derniers 20% de notre valeur d’investissement pour nous considérer indépendants financièrement, malgré la façon donc je me sens si déséquilibrée avec mes valeurs fondamentales ces derniers mois? Serait-il plutôt préférable de pivoter et de ralentir pour essayer de couvrir ma part de nos dépenses annuelles tout en laissant mes investissements profiter de l’intérêt composé pour atteindre mon chiffre FI?

Les chiffres

Avec cette idée en tête, j’ai sorti mes différents chiffriers de projections afin de m’amuser avec les chiffres. (Et oui, c’est ainsi que je passe mon temps libre très limité, à créer divers chiffriers pour «jouer» avec des projections😆… ça peut sembler ennuyeux pour la plupart des gens, mais c’est une activité super amusante pour cette geek des finances personnelles!)

Au cours des 5 premières années à suivre ce plan, nous avons dépensé en moyenne 52,000$ annuellement. Il me faut donc essentiellement générer entre $26,000 et $35,000 pour couvrir ma part de nos coûts sans puiser dans mes investissements.

J’ai été ravie de voir que si j’arrête de travailler maintenant à 32 ans et que je réussis à couvrir ma part de nos dépenses familiales annuelles moyennes, mes investissements peuvent atteindre mon objectif FI lorsque j’aurai seulement 40 ans (en utilisant un taux de croissance de 5%). Même si je génère moins de revenus et opte pour l’option semi-retraite, soit en retirant 2% de mes investissements pour couvrir ma part de nos dépenses annuelles, mes projections indiquent que j’atteindrais FI à environ 45 ans! Vive la magie des intérêts composés!

L’étape suivant a été de consulter mon chiffrier de suivi par semaine de mon plan d’épargne pour l’année afin de planifier mon cash-flow pour 2021. Je ne veux absolument pas me sentir stressée d’avoir à générer rapidement un montant spécifique ou de devoir retirer de l’argent de mes comptes de placement pour une dépense ponctuelle plus importante. J’ai apporté quelques modifications à l’endroit d’où je compte diriger mes économies de mes derniers chèques de paie. Je me sens maintenant assez confiante quant à cette feuille de route pour 2021.

Enfin, comme j’ai l’intention de générer des revenus à temps partiel, j’ai ensuite réfléchi aux nombreuses options dont je dispose pour y parvenir. J’ai projeté combien de revenu je peux générer grâce à 10 à 20 heures par mois de diverses activités que j’ai continué à faire occasionnellement à la pige à temps perdu ses dernières années et par l’entremise de mon projet de passion entourant l’accompagnement à la gestion des finances

C’est véritablement ceci la beauté de Coast FI, lorsque votre retraite sera essentiellement couverte grâce à vos investissements et leur rendement au fil du temps, il s’avère que couvrir vos coûts annuels (surtout lorsque ce sont des coûts partagés comme dans mon cas) ne demande pas nécessairement beaucoup d’heures de travail! 

La confiance

Bien que tout ce plan semble beau en théorie et selon mes chiffriers,  je crois qu’il est toujours important de tester ses hypothèses. C’est pourquoi j’ai décidé d’opter pour  une année sabbatique de mon emploi plutôt que de quitter de façon permanente mon emploi pour passer immédiatement à une approche Coast FI. 

Je ne veux pas me sentir de la pression autour de cette idée de générer un certain revenu et je veux continuer à pouvoir être sélective dans mon choix du type d’activités sur lesquelles je veux travailler. Je désire avoir une marge de manoeuvre pour faire face au chaos d’être parents de deux jeunes enfants pendant une pandémie. Sachant que j’ai le privilège de retrouver un emploi stable et payant un an plus tard me permet de me sentir confiante que je peux être flexible avec mes objectifs d’affaires au cours de l’année à venir.

De plus, tel que mentionné ci-dessus, au cours des derniers mois, nos investissements combinés ont atteint près de 80% de notre nombre FI souhaité. Selon nos projections initiales, nous devions seulement atteindre plus de 80% en 2023 pour pouvoir être indépendant financièrement en 2025 – nous sommes donc assez en avance sur notre objectif. Bien qu’il puisse être difficile de planifier sa transition vers son indépendance financière, le fait d’avoir largement dépassé nos projections initiales apporte un certain boost à ma confiance pour faire le saut puis ralentir mon rythme d’accumulation.  

Conclusion

Je suis plus que ravie de ce changement de cap et je me sens reconnaissante de pouvoir tester mon hypothèse tout en sachant que je pourrai revenir à mon emploi un an plus tard si je le désire! Le fait que M.Mod veuille toujours garder le cap de la voie la plus rapide pour sa propre partie de nos investissements, comme il apprécie encore son travail pour le moment, ajoute un coussin de sécurité à ce nouveau plan.

Je suis profondément reconnaissante du fait que nous avons passé les 6 dernières années à nous concentrer délibérément à la poursuite de l’indépendance financière, combinée à la chance que nous avons rencontrée tout au long de ce parcours. J’ai bien hâte d’avoir la flexibilité pour trouver un meilleur équilibre, surtout dans ces temps d’instabilité et je suis incroyablement reconnaissante d’avoir ce choix à ma disposition.

Avez-vous déjà envisagé de passer à une approche plus Slow-FI? Qu’est-ce qui vous apporterait la confiance nécessaire pour y faire le saut? 

Une réflexion sur “Prendre une année sabbatique afin de tester Coast FI

  1. Wow, bravo de faire le saut! C’est vraiment le meilleur des 2 mondes de pouvoir tester ton plan pendant un an, et d’avoir la sécurité de revenir à ton ancien emploi si tu le désires ! Je te souhaite beaucoup de succès dans ton année avec tes projets! J’avoue que tu m’inspires à faire un bout pour diminuer le stress aussi, quelle année de fou on vit! C’est super de réaliser qu’on peut se permettre de ralentir un peu pour mieux savourer le trajet. Au plaisir de te lire encore!

Laisser un commentaire