Mode de vie

Pratiquer notre vie d’indépendance financière

Lorsque nous prenons congé du travail, j’aime percevoir ce temps comme une période nous permettant de pratiquer notre vie d’indépendance financière. Quel est notre style de vie idéal si le travail devient optionnel pour nous? Quel est le bon équilibre d’activités qui rend chaque membre de la famille le plus heureux et le plus épanoui? 

Je sais que je ne suis pas seule à faire cela, car je me souviens d’un ancien article de mon amie Purple sur tester son horaire de retraite anticipée dans lequel elle écrit:

“Un horaire avec un travail à temps plein et ses exigences sur mon énergie et ma curiosité le rendent incompatible avec ma vie idéale. Je ne savais pas si mon idéal était possible ou ferait de moi une version plus heureuse de moi-même, mais je peux maintenant signaler que c’est le cas.” (traduction libre)

Essayer notre indépendance financière à partir de chez nous

Nous avons eu l’occasion de passer 4 semaines au Mexique cette année (et beaucoup de chance dans notre timing car ce voyage a eu lieu en janvier) et de pratiquer notre vie d’indépendance financière dans un endroit paradisiaque. Bien que ce soit vraiment charmant, j’aime bien les moments où nous pouvons nous pratiquer directement à partir de chez nous, tout comme nous avons pu le faire ces 2 dernières semaines. 

Avec les enfants et certaines de nos autres priorités, je sais qu’une grande partie de notre vie en tant qu’indépendant financièrement se déroulera autour de notre emplacement actuel. Surtout avec les changements que nous avons constatés ces derniers mois, même si nous voulons voyager dans notre avenir, je ne sais tout simplement pas quand cela sera possible comme nous souhaitons le faire.  

Considérer ces 2 dernières semaines de congé comme consacrées à la pratique de notre vie d’indépendance financière m’aide à comprendre à quoi ressemblerait cette liberté directement à partir de chez nous. Les choses étaient évidemment un peu différentes compte tenu de la pandémie, mais nous avons tout de même parvenu à faire la plupart des choses que nous avions en tête. 

Tant d’activités!

Nous avons fait du camping, de la randonnée dans le parc national voisin, sommes sortis souvent sur notre voilier pour naviguer et jeter l’ancre pour nager dans la rivière. Nous avons fait du vélo, des pique-niques, beaucoup de sieste et jouer amplement dans notre cour. J’ai passé du temps dans notre jardin, nous avons cuisiné de délicieux repas et construit des trucs en legos avec les enfants les jours de pluie. 

Bien que mon focus lors de ces 2 semaines a été plutôt axé sur la famille, j’ai quand même passé du temps à travailler sur mon blog et mon entreprise de coaching, en y consacrant un nombre de temps déterminé. Je reconnais que c’est une partie importante de mon mode de vie idéal qui me met au défi tout en m’apportant un sentiment d’épanouissement. 

Ajuster notre rythme et nos attentes

Une chose que nous avons faite différemment pendant cette période par rapport aux dernières vacances d’été a été d’ajuster notre rythme et nos attentes pour qu’on aille un peu moins de choses à notre horaire. 

Au cours de notre voyage de 4 semaines au Mexique, nous avons constaté que ce que l’on a le plus apprécié a été la dernière semaine lors de laquelle nous avons maintenu le nombre d’activités prévues à un niveau minimal. Nous avons eu plus de temps pour les activités de récupération comme les siestes, la lecture et beaucoup de périodes de jeu libre pour les enfants. 

Ces 2 semaines de vacances étaient ainsi semblables, avec très peu d’activités avec un horaire fixe à notre calendrier. C’était très agréable de pouvoir suivre le flow de la météo et l’humeur de nous quatre. Pour ce qui est des activités que nous avons prévues, nous avons visé pour de moins grandes attentes.  

Par exemple, au lieu de passer 2 nuits à dormir au bateau, nous avons décidé de jeter l’ancre plus près de la marina et d’y passer seulement une nuit. Nous nous sommes sentis beaucoup moins épuisés de gérer l’énergie des enfants dans cet espace clos pendant seulement 24 heures. 

Conclusion

Il peut être révélateur de considérer le temps en congé du travail comme une pratique de notre indépendance financière, plutôt que comme une sorte de perspective d’échapper à la vie quotidienne. En mettant un grand focus sur augmenter mon niveau de bonheur en route vers l’indépendance financière, je me rends compte que certaines des habitudes qui m’apportent beaucoup de bonheur sont directement liées à mon horaire de travail, comme faire du yoga avant d’ouvrir mon ordinateur de travail le matin et méditer pendant ma pause de dîner.  

Cette différente perspective m’aide à découvrir s’il y a des habitudes que je peux travailler à mieux intégrer dans ma vie quotidienne, même si le travail devient optionnel une fois que nous atteindrons notre indépendance financière. 

Par exemple, ces dernières semaines ont complètement bouleversé les habitudes d’entraînements que j’avais mises en place ces derniers mois. Bien qu’il n’ait pas été très difficile de reprendre les bonnes habitudes avec le retour à cette routine plus régulière liée à mon travail, je sais que c’est un aspect sur lequel je peux mettre de l’effort à l’avance pour mieux planifier notre prochaine période de congé. 

Qu’avez-vous appris au cours de période de congé de votre travail en route vers votre indépendance financière? 

P.s: J’écris de façon semi-régulière une courte infolettre avec du contenu un peu plus personnel et exclusif pour vous encourager dans votre propre cheminement vers l’indépendance financière.

Abonnez-vous à mon infolettre!

2 réflexions sur “Pratiquer notre vie d’indépendance financière

  1. Bonjour Mme Mod,

    Je trouve que les « slow vacations » ou les « staycation » font pas mal plus de bien qu’on le pense.

    C’est ce que je tente de faire quand j’ai des vacances et j’apprécie pas mal; souvent quand je monte dans le bas du fleuve, dans un petit chalet simple, je vis au gré des marées et entre deux randonnées, je ne fais rien ! Je ne me sens plus coupable d’être peu productive en vacances car j’ai compris que c’était.. des vacances ;)!

    Bonne rentrée !

  2. Très vrai ! J’aime le concept du ”slow vacation” profiter de la vie encore plus avec la pandémie que l’on connait, on profite plus de faire des randonnées, visiter des parcs nationaux, faire du camping & manger/boire dans une micro-brasserie locale !

Laisser un commentaire