Mode de vie

Pourquoi Mme Mod s’est lancée en affaires

Une autre bonne façon d’assurer sa trajectoire vers l’indépendance financière est de se lancer en affaires afin d’augmenter ses revenus pour ainsi accroître son taux d’économies. Comme mentionné dans notre révision des dépenses pour 2017, l’année 2017 a été assez occupée puisque justement, Mme Mod s’est lancée en affaire.

Se lancer en affaires

En effet, j’ai décidé de prendre quelques contrats à la pige, dans un domaine que je connais bien et que je peux faire à temps perdu. Donc pourquoi une maman de deux jeunes enfants qui a déjà un bon emploi qui lui permettra, selon nos plans, de devenir financièrement indépendante à la mi-trentaine, se lancerait-elle en affaires?  

Se lancer en affaires pour apprendre

La beauté d’être sur une trajectoire vers l’indépendance financière est qu’on est conscient que dans un future assez rapproché, nous aurons beaucoup de temps libre pour poursuivre les projets qui nous intéressent. Bien que nous serons à un stade de notre vie où rapporter de l’argent n’est plus si important car nous couvrirons nos dépenses à partir de nos investissement, certains de ces projets risquent tout de même d’avoir une certaine valeur commerciale. Il ne sera donc pas perdu d’avoir baigné un peu dans le monde des affaires en tant qu’entrepreneur et d’avoir acquis des connaissances et capacités reliées.

Dans cette ligne de pensé, mes premiers mois en affaires ont été un apprentissage en ce qui a trait à négocier des taux appropriés et estimer le temps nécessaire pour accomplir certains contrats. Je me suis retrouvée à lire beaucoup d’articles à ce sujet puis j’ai passé du temps à me renseigner en ce qui a trait à la réalité fiscale d’être pigiste.

Outre cet apprentissage par rapport au monde des affaires, puiser dans nos ressources et nos habiletés afin de les utiliser puis les développer à titre de professionnel est toute une opportunité d’apprentissage en soit. Le domaine dans lequel je me suis lancé, (que je ne souhaite pas mentionner directement afin de conserver mon anonymat) a beaucoup de compétition, j’ai toutefois été capable d’y identifier une niche où j’ai quelques avantages concurrentiels.

Décider de me lancer en affaires était la première étape, mais faire les recherches pour trouver le domaine spécifique dans lequel je me lancerais a été une série d’étapes qui m’ont permis d’apprendre beaucoup et de raffiner mes habiletés. Maintenant, chaque contrat me permet de m’améliorer dans mon domaine, de trouver des trucs et d’accroître mon efficacité.

Se lancer en affaires pour augmenter taux d’économie

Un bénéfice assez évident de se lancer en affaires est l’augmentation de son taux d’économie. Si vous avez déjà un budget bien établi, que vous vivez selon vos moyens et selon vos projets, il n’y a pas de raison d’aller dépenser les nouveaux revenus sur des trucs que vous n’avez pas besoin. Vous pouvez donc directement mettre cet argent de côté puis l’ajouter à votre taux d’économie pour vous rapprocher de vos objectifs.

Augmenté sont taux d'économies

C’est tout de même pas compliqué comme formule: moins vous dépensez, plus vous économisez, plus votre investissement grandira et plus vous vous rapprocherez de votre indépendance financière. Vous pouvez consulter l’article The Shockingly Simple Math Behind Early Retirement (Traduction Les calculs étonnamment simples derrière la retraite anticipée) de Mr Money Mustache pour en apprendre un peu plus sur l’importance de votre taux d’économie pour atteindre l’indépendance financière mais il va de soit qu’il s’agit de quelque chose d’assez crucial dans ce cheminement.

Se lancer en affaires pour gagner un peu de liberté

Au sein d’un emploi on peut tout de même aussi retrouver diverses possibilités pour dénicher des expériences d’apprentissage, augmenter ses revenus et ainsi son taux d’économie. On peut par exemple suivre des formations liés à notre profession, obtenir des promotions ou changer de poste pour augmenter son salaire. Toutefois, toutes ces possibilités existent dans une certaine sphère et sont limitées par toute sortes de facteurs externes hors de notre contrôle, par exemple: son organisation, la haute gestion, notre domaine, charge de travail, etc.

Lorsque l’on se lance en affaires, on regagne un peu de ce contrôle et de liberté. En effet, il revient à nous d’identifier le domaine dans lequel on veut se lancer spécifiquement et le type de travail qu’on va accepter ou encore quel client ou entreprise on désire approcher pour leur offrir nos services. Évidemment il y a beaucoup de facteurs externes pouvant affecter notre succès possible et qui encadrent nos efforts en tant que travailleur indépendant mais reste qu’on est assis à la place du conducteur pour les choix les plus importants.

Se lancer en affaires pour ouvrir ses options

Un autre volet intéressant de se lancer en affaires est que l’on ouvre nos options en se donnant une certaine flexibilité dans notre capacité de générer un revenu. Par exemple,  advenant que l’on se retrouve dans une situation où l’on est vraiment insatisfait dans nos emplois, on peut décider de quitter notre emploi puis subvenir entre temps à nos besoin grâce à nos efforts en affaires pour prendre notre temps pour trouver un emploi qui nous convient mieux. Et, qui sait, en faisant une telle décision, possiblement que l’on pourrait découvrir une option nous permettant de financer nos besoins avec une activité que l’on aime faire et atteindre ainsi l’indépendance financière plus rapidement!

MMM le décrit trop bien dans son récent article Money and Confidence are Interchangeable (Traduction: L’argent et la confiance sont interchangeable) détaillant comment qu’avec un peu plus de confiance en soi et ses projets, une personne peut se permettre de modifier sa vie de façon plus optimale. Il explique que depuis qu’il a amassé suffisamment d’argent pour être indépendant financièrement, les 13 dernières années de liberté l’ont amenées à lancer une série de projets variés qui auraient pu chacun en soi financer son style de vie. Il aurait donc pu être indépendant financièrement bien avant et vivre selon un style de vie lui convenant beaucoup mieux que les 10 années passées dans une carrière en tant qu’ingénieur.

Nouvelles opportunités

Donc, peut-être que je ferai un jour comme Gwen de Fiery Millenials  qui a tout récemment décidé de mettre fin à sa carrière en TI pour financer son style de vie à partir de diverses efforts entrepreunarials, bien qu’elle n’avait pas atteint son montant désiré pour se définir comme indépendante financièrement au point de prendre une retraite anticipée. Reste que c’est une forme d’indépendance financière de pouvoir subvenir à ses besoins grâce à ses propres efforts en affaires.

Un jour je ne me sentirai peut-être plus aussi comfortable avec mes options dans mon emploi et déciderai simplement de changer complètement le cap pour quitter mon emploi plus rapidement et vivre à partir de nouvelles options sur une base plus autonome. L’expérience accumulée à effectuer quelques contrats à la pige en parallèle avec mon emploi à temps plein m’aura alors permis de développer les compétences essentielles pour faire cette transition, sans compter tous les contacts et les ressources que j’aurai en poche pour développer de nouvelles activités ou obtenir de nouveaux contrats.

Se lancer en affaires pour mieux balancer sa vie et gérer son temps

En tant que parents de 2 jeunes enfants, avec des emplois à temps plein, notre temps et notre énergie sont énormément limités, c’est donc particulièrement contre-intuitif d’indiquer que d’allouer un peu de ce précieux temps à des activités entrepreneurial m’a permis de retrouver du temps mais c’est effectivement le cas.  En décidant d’entreprendre des contrats, j’ai du modifié mon comportement et mon horaire afin de trouver du temps pour ses activités car il était pour moi essentiel de conserver le temps que je peux passer avec mes enfants. Je me suis rendu compte que je gaspillais énormément de temps précieux à divers moment de la journée.

J’ai aussi appris à devenir plus efficace et simplifier les tâches récurrentes, entre-autres, notre planification de dîner pour la semaine est maintenant hyper efficace. Nous faisons un repas de plus le dimanche, au même moment ou nous préparons notre souper afin d’avoir facilement 2 à 3 dîner chacun, puis nous doublons la quantité d’un ou deux autres repas les soirs de la semaine, et l’extra devient nos lunchs. De plus, grâce au fait que j’ai pris un arrangement avec mon employeur pour travailler de la maison certaines journées, je peux faire mon épicerie pendant mes heures de dîner ces journée lorsqu’il n’y a pas beaucoup de gens dans les magasins donc pas de temps perdu à attendre en ligne aux caisses.

Même ma routine d’exercice est maintenant composée de cardio plutôt ciblant des entraînements à intervalles puis des entraînements avec des poids plus lourds et moins de répétitions, question de réduire le temps consacré à mes sessions d’exercice. En tant que double boni, mon corps semble vraiment bien répondre à ces types d’entraînements ayant perdu près de 10lbs dans les derniers 3 mois ce qui semble m’avoir donné plus d’énergie en général pour compléter des tâches plus rapidement!

Finalement, ça a été un bon exercice pour mieux comprendre l’importance de bien choisir à quoi consacrer son temps et son énergie. Du point de vue de savoir quand dire non à certains contrats, c’est également un exercice d’apprentissage. Cela me permet d’apprécier encore plus le temps consacré à chaque activité puisqu’il s’agit d’un choix conscient d’y allouer mon temps.

Conclusion:

En conclusion, l’expérience qui sera acquise au travers de ce cheminement en affaire, même s’il se fait sur une base temps-partiel, sera bénéfique à la fois pour acquérir de nouvelles connaissances, augmenter notre taux d’économie puis pour gagner encore plus de liberté et s’ouvrir de nouvelles options.

Pour l’instant, comme mes ‘’opérations’’ de pigiste en sont encore à leur tout début, je préfère ne pas faire de projections pour l’avenir quant au potentiel de ce projet sur notre plan 2025 et je le vois tout simplement comme quelque chose qui aide à nous assurer que nous maintenons le cap vers notre objectif.

Enfin, cette expérience me permettra d’acquérir la confiance, le savoir et les ressources pour pouvoir toujours avoir un plan B pour subvenir à nos besoins et ce sera encore plus important lorsque nous n’aurons plus d’emploi sur lesquels dépendre. Advenant par exemple qu’il y a un énorme crash sur les marchés dès nos premières années suite à avoir quitté nos emplois, nous pourrions donc décider de puiser à partir de nos expériences entrepreneurials pour prendre de nouveaux contrats afin de pouvoir financer nos besoins sans retirer des fonds de nos investissements, du moins le temps que le marché se stabilise. Ça pourrait aussi être une activité simplement amusante et stimulante pour combler tout le temps libre que nous aurons lorsque nous serons finalement indépendant financièrement.

10 réflexions sur “Pourquoi Mme Mod s’est lancée en affaires

  1. « Pourquoi Mme Mod s’est lancer en affaires »
    **s’est lancée

    « puisque justement, Mme Mod c’est lancé en affaire »
    idem

    Je découvre votre blogue et je vais certainement le suivre, merci et bravo!

    Je suis désolé de souligner ces fautes, c’est chiant comme commentaire et je sais qu’il y a beaucoup d’efforts dans ces articles. Je me dit que ça facilitera la lecture aux autres!

    Cordialement

  2. Salut!

    Je trouve que c’est très sage d’avoir un plan B. Non seulement pour augmenter les revenus, mais pour acquérir des compétences entrepreneuriales. D’ailleurs, je pense qu’un jour je démarrerai une petite entreprise. C’est sur mon « bucket list ».

    Bravo!

    Bonne suite!

    1. Merci Jeune Retraité :)!

      L’apprentissage est véritablement le côté qui me plaît le plus de ce petit projet. J’ai d’ailleurs milles autres idées de services/projets qui découlent de ces premiers mois en affaires… vivement la liberté et le temps que me procurera l’indépendance financière pourra me permettre d’en explorer éventuellement ou en cours de route.

      Entre temps j’espère que tu partageras tes propres aventures sur ton blog lorsque tu te lanceras pour démarrer une petite entreprise :).

      P.s: Désolé des délais pour approuver le commentaire, on passait des vacances en familles donc le blog est un peu au ralenti héhé ;). Bon été et à bientôt!

      1. Wow intéressant! Quelles langues et quel est votre mode d’emploi? Avec toutes les méthodes d’apprentissage disponibles de nos jours (babel, Duolingo, pimsleur) ça ne vous rend pas la vie difficile? J’espère que ce n’est pas trop indiscret comme questions

        1. Salut The Rich Dog, je ne partage pas trop de détails sur le sujet question de maintenir mon anonymat ;). Je trouve les méthodes d’apprentissage disponibles de nos jours géniales, mais non, ils ne rendent pas ma vie difficile puisque mes services n’en sont pas remplacés. De plus, cette année j’ai diminué pas mal mon temps à accorder à mes « side-hustles », ça reste seulement des revenus supplémentaires par plaisir. Mes réponses seraient donc peut-être différentes si je faisais ceci à temps plein et si j’en dépendais pour subvenir à nos besoins.

Laisser un commentaire